COP21: Halte au changement climatique!

COP21 pour Conference of the Parties 21st century (Conférence des parties 21è siècle). Les conférences sur le changement climatique se suivent et se ressemblent. Vastes rassemblements comme celui de Copenhague en 2009 qui fut considéré comme un échec [lien]. Entre temps on a eu Kyoto en 2012 [lien]. Et je me rappelle celui de Rio en 1992, j'étais à Rio en ce moment là [lien]. COP21 est conçu comme devant actualiser Kyoto 2012.

La vérité en matière de changement climatique est difficile à réfuter. On ne peut que se référer à la communauté des scientifiques qui participent aux travaux du GIEC/IPCC dont la voix est entendue. La terre s'est réchauffée depuis la révolution industrielle selon tous les indicateurs directs (mesures) et indirects dont nous disposons. Le débat porte sur les causes (l'activité humaine), si ça va continuer et quelles en seront les conséquences pour l'espèce humaine. Ce sont les gaz à effet de serre d'origine humaine qui seraient la cause du réchauffement et notamment l'utilisation des combustibles fossiles. La production de gaz à effet de serre d'origine humaine (CO2, CH4, N2O, F...) est due à l'activité humaine qui s'est démultipliée depuis la révolution industrielle: croissance de la population mondiale ainsi que de la production et de la consommation de biens matériels par habitant de la planète, laquelle s'est accélérée depuis la fin de la 2è guerre mondiale.

Comme toujours, les explications des phénomènes observés et mesurés, les prévisions et les modèles sont l'objet d'avis divergents et ce de plus en plus à mesure que les connaissances avancent et que les données s'accumulent. L'explication n'est pas aussi certaine que la théorie de la gravitation de Newton, de la relativité d'Einstein, ou l'origine des espèces de Darwin. Il faut lire attentivement le rapport 2014 du GIEC pour le comprendre. Oui, le réchauffement de la planète est certain.

Tous les indicateurs indiquent que le réchauffement est certain: augmentation de la température moyenne, fonte des glaces, élévation de la température moyenne des mers, élévation du niveau des mers, accroissement de l'acidité des océans par absorption de CO2, pertes de bio-diversité, migrations d'espèces de faune et de flore vers les latitudes plus au Nord ou au Sud. Tout ceci est documenté dans le résumé à l'intention des décideurs du rapport 2014 du GIEC/IPCC [lien].

En voici quelques extraits significatifs.

  1. Élévation de la température moyenne océans et terre et du niveau des mers (page3)
  2. Concentration des gaz à effet de serre et CO2 d'origine humaine (page3)
  3. Production de gaz à effet de serre: =1.3% 1970-2000; +2.2% 2000-2010 (page5)
  4. Réchauffement observé 1970-2010 (0.7°C) et contributions des facteurs d'influence (page6)
  5. Changement de température moyenne et de précipitations (simulation 2081-2100 sur la base de l'évolution observée 1986-2005) page12

Le COP21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, sera d'abord un jeu politique entre des pays désireux d’agir pour le climat. Les pays développés - de l'Europe occidentale et son rameau d'extension les États-Unis - à l'origine des émissions de gaz à effet de serre durant 150 ans par l'industrialisation, particulièrement au cours des décennies depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, tenteront d'obtenir des engagements de réduction des pays émergents qui s'industrialisent à leur tour... pour contenir la hausse prévisible de la température moyenne de la planète à 2°C d'ici la fin du siècle 2100 (*) [voir projections de température et de précipitations]. Une gageure, car tous ceux qui auront pris ces décisions seront morts d'ici là et ils ne rendront pas compte de ces décisions ni de leurs erreurs!
(*) Voir cette infographie du Guardian sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il existe encore des voix - après Claude Allègre - qui s'élèvent contre les causes du changement climatique observé unanimement par des scientifiques du GIEC/IPCC. Des voix qui disent "les changements climatiques ont toujours eu lieu au cours des ères géologiques". Au sein du GIEC/IPCC, les scientifiques sont-ils unanimes? Je n'entrerai pas dans le débat qui sort de mes compétences. Je citerai seulement deux de ces voix, l'une d'un météorologue sur le prétendu "plateau" cad. la cessation de la hausse de la température depuis 1992; l'autre du glaciologue suisse Werner Munter. Il n'est donc pas impossible que tout cela ne soit pas entâché d'erreurs. Vous trouverez dans ces liens d'autres lectures; dont le fait qu'à côté des 1000 scientifiques "unanimes" du GIEC/IPCC il y aurait des scientifiques divergents dont les avis ne sont pas pris en compte.

En voici un:


Qui est ce physicien divergent? Henrik Svensmark.

Et Vincent Courtillot ici:

Quinest Vincent COurtillot?

Autre extrait: C’est la guerre ! D’un côté des climatologues alarmistes qui affirment que la Terre se réchauffe par la faute des activités humaines. De l’autre, les climato-sceptiques pour qui ce réchauffement a des causes naturelles. Qui croire ? Qui suivre ? Parce qu’elle dissimule des enjeux idéologiques et économiques colossaux, une banale controverse scientifique a pris une ampleur qui confine à l’hystérie. La lutte contre le réchauffement global est devenue une croisade, une obsession qui ajoute à la confusion et tue le débat scientifique. Lire la suite...

Cela dit, il y a d'autres soucis pour l'humanité: la raréfaction des ressources naturelles faciles à exploiter dont les ressources minières, et les déchets produits par nos économies de consommation de masse. Car n'en déplaise aux tenants de la décroissance, la production et la consommation par habitant vont continuer de croître dans notre système fermé qu'est la planète. D'où la nécessité de recycler les matières premières, la promotion de l'économie circulaire et la poursuite de la recherche et de l'innocvation technique pour la transition énergétique c'est à dire l'utilisation directe de l'énergie du soleil pour une énergie décarbonnée [lien]. Voir cet article de ParisTech.

  1. COP21: quesaco?
  2. Site du GIEC
  3. GIEC: 5è rapport 2014: synthèse
  4. Mon site sur le changement climatique
  5. Mon fil rss sur le changement climatique
  6. Points de vue des amis de la terre
  7. Point de vue de Paris Tech: Comment calculer l'impact environnemental des renouvelables?
  8. Osons! Pétition de Nicolas Hulot; pas un scientifique mais un réalisateur de documentaires Ushuaia.
  9. Yann Arthus Bertrand autre réalisateur de documentaires sur les merveilles de la nature
  10. Croissance ou stagnation; un tour d'horizon mondial.
  11. La voiture électrique va décoller et annonce la révolution technologique de demain: la transition énergétique vers l'électricité décarbonnée.
  12. Infographie du Guardian sur les enjeux de Cop21.
  13. site del'Organisation météorologique mondiale
  14. Voir notament "les bulletins météo de l'avenir (2050)"

Commentaires


Partager |

Mis en ligne le 01/08/2014