Homo.sapiens: une histoire jalonnée en permanence de guerres et de violences.

Force est de constater que l'histoire d'Homo.sapiens est jalonnée en permanence de guerres et de violences. Il en est ainsi depuis que nous sommes apparus sur la planète, résultat de millions d'années d'évolution. Voir ici. Oui, notre espèce est caractérisée par l'agressivité, la violence et la guerre. Nous sommes une espèce d'animal collectivement méchant, obsédé sexuellement et continuellement aggressif, doté d'un cerveau - c'est nous qui le disons - le plus puissant de tous les animaux. Les scientiques disent que ces caractéristiques proviennent de l'évolution génétique qui a permis d'assurer la survie de notre espèce dans un environnement hostile. Par notre cerveau, nous avons développé les outils et techniques grâce auxquelles nous occupons la planète toute entière; mais avec la croissance de nos effectifs et de notre consommation matérielle, nous détruisons progressivement l'environnement naturel qui nous fournit tout ce dont nous avons besoin pour survivre; nous détruisons aussi l'habitat et l'environnement des autres espèces sur terre et dans les océans.

À cause de la manière dont la planète a été peuplée par l'homme moderne - Homo.sapiens.sapiens sorti d'Afrique il y a environ 10000 ans - l'Occident, extrêmité ouest du continent eurasiasatique, est à l'origine d'une formidable expansion des connaissances, des sciences et de la culture. Depuis les Sumériens, les Hittites, les Egptiens, puis les Grecs, les Romains, le Moyen-âge; la renaissance au 16è siècle, le siècle des lumières au 17è, la révolution industrielle au 18è et 19è; le 20è siècle. C'est une évolution dont nous sommes si fiers que nous l'avons répandue à travers le monde avec tous les drames et tragédies qui l'accompagnaient. L'Occident a arraché sa population et une partie de l'humanité de la faim et de la misère; mais l'Occident est aussi responsable des évènements qui se sont déroulés en trois décennies de 1914 à 1945 en Europe et en Asie du Sud-Est. Deux guerres mondiales de près de cinq annés chacune, plus de 50 millions de morts, et entre ces deux guerres une formidable crise de l'économie capitaliste, moteur de l'Occident depuis la révolution industrielle. Durant ces 30 années de guerres, les hommes de l'Occident avaient retrouvé la misère. Avant cela, il y eut la crise de la fin du 18è siècle, la révolution française en 1789; la terreur, l'épopée napoléonienne qui se termina à Waterloo en 1814. De 1814 à 1914, un siècle caractérisé par la libération des peuples du joug des anciens régimes, la montée en puissance du capitalisme de production, la colonisation et la première globalisation, avec l'essor des industries de base et le commerce des pays producteurs.

Sommes nous à l'abri de nouvelles crises de la civilisation de l'Occident? Le monde en cette fin de première décennie du 21è siècle continue de s'occidentaliser cad. d'adopter les modes d'organisation sociale, économique et politique jugés les meilleurs pour l'humanité; ce sont des modes d'organisation élaborés en Occident et ensuite aux États-Unis, la puissance dominante de notre époque. Les tragédies de 1914-1918 et 1939-1945 en Europe, de 1931-1945 en Asie du Sud-Est pourraient-elles se répéter? La planète n'est-elle pas menacée d'une nouvelle tragédie, écologique cette fois dûe à l'excès d'industrialisation et de développement économique? Comme la crise financière de 2007-2008 nous l'a brutalement rappelé, une incertitude d'ordre systémique plane sur l'économie capitaliste: sait-elle où elle va, où elle entraîne le monde? Telles sont les questions du 21è siècle. Avec l'arrivée de la Chine, de l'Inde, du Brésil, de la Russie et d'autres pays émergeants, la concurrence pour les ressources disponibles de la planète va s'accentuer dans un nouveau contexte géopolitique. L'énergie, principalement le pétrole, constitue un enjeu capital. Sa distribution et sa concentration dans quelques régions et pays du monde sont un facteur d'insécurité et de crainte. Le terrorisme musulman et la guerre du 3è type auquel ce nouveau mode de conflit donne lieu ne pourrait-ils pas être à l'origine de futures crises que connaîtra l'humanité?

Suite


Partager |

Mis à jour le 11/11/2012