Les systèmes de retraite Situation en 2010

Les systèmes de retraite ont commencé à être mis en place à la fin du 19è siècle. Le premier fut celui du chancelier Bismark en Prusse dans les années 1880-1890. Ces systèmes se sont développés avec l'amélioration du niveau de vie permis par la croissance économique. Le mouvement fut ralenti voire interrompu durant la période 1914-1945 - deux guerres mondiales séparées par la crise économique de 1929.Les systèmes de retraite des salariés se développèrent avec la croissance économique de l'après 2è guerre mondiale et les 30 glorieuses. Au total la production entre 1900 et 2010 a été multipliée par 10. Le volume de la production de biens et de services, de l'emploi et de la consommation, sa croissance et sa répartition dans les différents segments de la population, sont les éléments de base de tout système de retraite. Il en est de même du système de santé, de l'éducation, des infrastructures collectives. Tous ces systèmes sociaux, essentiels pour le bien-être de tous, reposent sur la production et la consommation des biens et des services par les générations en activité cad. en capacité de produire. Ils doivent donc être financés par des prélèvements sur la production cad. une épargne - réduire la consommation immédiate et la reporter à plus tard. Il en est de même de l'épargne prélevée pour accroître les investissements productifs afin de produire plus et mieux, ainsi que du fonctionnement et des investissements des services publics - santé et éducation - et l'accroissement des infrastructures publiques qui servent à améliorer la production future en volume, en qualité de service et en coût.

Pour financer les retraites, deux modalités; la répartition - les actifs paient les prestations des retraités par un système de cotistions partagées entre salariés et entreprises; l'impôt - les retraites sont financées par l'impôt. Dans les deux cas, les ménages peuvent constituer un complément de ressources par des systèmes de capitalisation individuelle ou collective. Le système par répartition est celui mis en place du temps de Bismark et que la France a adopté. Le système par impôts est celui dit de Lord Beveridge mis en place en Angleterre après la 2è guerre mondiale. Ce dernier donne à tous une retraite égale mais faible que les Anglais complètent par de la capitalisation.

Sur quels leviers agir pour assurer l'équilibre des systèmes de retraite

Les retraites sont un renoncement à consommer la totalité des revenus pendant la période d'activité, pour pouvoir consommer pendant la période d'inactivité de la vieillesse. La retraite est un revenu différé, par prélèvement de cotisations obligatoires et/ou d'épargne volontaire.

L'équilibre du système dépend des recettes de financement (cotisations), de l'âge de départ (durée du travail et de la durée des cotisations), et du montant des retraites. Si les partenaires au système veulent assurer un montant des retraites donné - exprimé en pourcentage du revenu d'activité - il ne reste que deux leviers pour préserver l'équilibre mis à mal par le vieillissement et l'allongement de la durée de vie en bonne santé: l'âge de départ et les recettes de financement du système.

Mais une partie importante des pensions versées aux retraités n'est pas couverte par les cotisations sur les salaires; il s'agit des divers avantages comme les suppléments pour enfants - 10% dans certains régimes mais pas tous, les périodes de chômage, de maladie ... Le COR dit que l'impact sur la totalité du financement des régimes est difficile à évaluer; mais ils avancent une estimation de jusqu'à 20%. Ces avantages doivent-ils être couverts par les ressources propres des régimes de retraites, ou par la solidarité nationale, cad. l'impôt? Dans le premier cas, c'est le montant des pensions qui est affecté; dans le deuxième cas, c'est le pouvoir d'achat qui est affecté

L'âge de départ dépend de 2 éléments: