La dentelle de Calais

L'histoire de la dentelle de Calais remonte au débuts de la révolution industrielle commencée à la fin du 18è siècle en Angleterre et les premiers métiers de tissage mécanique mus par des machines à vapeur. La dentelle était un produit de luxe destinée aux classes riches de la société; des milliers de dentellières produisaient manuellement (bobines) des pièces en dentelle pour la parure des belles dames et des beaux messieurs de l'époque bien avant l'apparition de la machine à vapeur. Des villes de France, de Flandre, en Angleterre et dans toute l'Europe étaient connues pour la qualité et la finesse de leurs dentelles: Valenciennes, Alençon, Bruges, le Puy... La tradition de la dentelle fait main est restée dans la plupart des centres, notamment Valenciennes.

Avec la révolution industrielle permise par la machine à vapeur, des machines à tisser mécaniques sont apparues permettant une production de masse, des produits de qualité, la baisse des coûts et le service d'un grand nombre de consommateurs. Les premiers métiers à tisser furent inventés en Angleterre et utilisés pour produire la plupart des tissus y compris la dentelle notamment pour les voilages. La diffusion de ces techniques fut retardée par la révolution française de 1789, par les guerres napoléoniennes et le blocus de l'Angleterre. Mais après la fin de l'épopée napoléonienne à Waterloo en 1814, et le traité de Paris en 1815, la paix venue permit l'expansion de l'industrialisation, notamment à Calais ville la plus proche de l'Angleterre. C'est ainsi que le premier métier à tisser la dentelle - métier Leavers en bois - est arrivé en fraude à Calais, depuis Nottingham sur un bâteau de pêche. D'autres suivirent avec des mécaniciens sachant les monter, les faire fonctionner et les entretenir. Ces hommes (et femmes) venus d'Angleterre ont constitué la première communauté anglaise de Calais, associée à l'expanson de la dentelle; ce sont aujourd'hui des français avec des noms anglais... les Boot, West, Young, Hurst, Arnett, pour n'en citer que quelques uns.

Par la suite, l'adjonction du système à cartes perforées dû à Jacquard, permettant de faire des motifs, a considérablement accru le potentiel industriel et commercial de la dentelle mécanique. C'est pourquoi la dentelle de Calais a été prisée et vendue dans toutes les grandes métropoles du monde, notamment New-York, Boston, Chicago.

Mondialement réputée pour sa finesse, la richesse de ses fonds et la variété de ses motifs, la dentelle produite sur métiers Leavers est un produit d’exception. Aujourd’hui, le parc de métiers Leavers français donne aux pôles de Calais et de Caudry l’exclusivité de la production de « Dentelles de Calais ». Les entreprises qui perpétuent cette tradition ont su l’adapter aux modes de vie et aux aspirations des clients. Puisant leur inspiration dans le patrimoine, les esquisseurs et les dessinateurs proposent de nouvelles approches stylistiques et explorent des innovations pour l’utilisation et le traitement de nouvelles matières.

Renommé pour ses dentelles, Calais comptait, en 1910, plus de six cents fabricants et environ 1000 métiers qui faisaient vivre la moitié de la cité. Aujourd'hui, ils sont moins d'une dizaine mais la dentelle demeure indissociable de l'histoire de la ville. La cité internationale de la dentelle et le musée de la dentelle donnent toutes informations sur cette histoire.

Cité de la dentelle: Une Cité, le témoin de l’histoire industrielle de Calais

Ouverte en 2009, elle est un outil et une vitrine pour la profession dentellière. Le bâtiment est composé d’une ancienne usine de dentelle du XIXème siècle (l’usine Boulart) et d’une extension en verres sérigraphiés aux motifs des cartons Jacquard des métiers Leavers. Imaginée par les architectes Moatti et Rivière, la Cité abrite une exposition permanente présentant l’histoire, le présent et le futur de la dentelle de Calais. Elle présente les savoir-faire, les techniques, l’histoire économique et sociale, les usages mais aussi les aspects les plus contemporains de la dentelle, s’inscrivant comme un lieu de mémoire et de modernité. Le parcours permanent propose 5 espaces : la dentelle à la main, l’aventure industrielle de la dentelle à Calais, les métiers de la dentelle mécanique, l’atelier de production, les modes en dentelle au XXe et XXIe siècles, la dentelle au présent, au futur. C’est un voyage initiatique au coeur de la dentelle avec, en point d’orgue, la découverte de cinq métiers Leavers, en fonctionnement. Un espace de 500 m2 est réservé aux expositions temporaires.

Diaporama de photos

  1. Dentelle de Calais
  2. Histoire de la dentelle
    Les écoles de dentellières en France et en Belgique des années 1850 aux années 1930
  3. Michel Caron; histoire de la dentelle de Calais
  4. Force et fragilité de l'industrie dentellière
  5. Dentelle de Caudry wikipedia
  6. Dentelle de Caudry wikipedia
  7. Site de la fédération française des dentelles et broderies FFDB; vidéos
  8. Dentelle | google search
  9. Images dentelle | google images
  10. Bobbin lace in England; the lace guild
  11. Cité internationale de la dentelle de Calais
  12. Calais, musée de la dentelle
  13. Musée de la dentelle de Calais; images
  14. Dentelle et papillon
  15. « Leavers, les secrets de la dentelle de Calais » - La fabrication de la dentelle Leavers - 1ère partie : De la création à la fabrication.
  16. Fonctionnement metier leavers
  17. Caudry : Louis, 81 ans, met en route le métier Leavers
  18. Vidéo le métier Jacquard
  19. L’Industrie Des Tulles & Dentelles Mecanique Dans Le Departement Du Pas-de-Calais 1815-1900
  20. Inauguration de la cité de la dentelle de Calais
  21. Diaporama de photos

Partager |

Mis en ligne le 04/12/2015 pratclif.com