Filière bois; Centrale électrique Inova à Nicopolis Brignoles inaugurée

Var Matin dans son édition de samedi 12 mars, nous fait vivre l'inauguration de la centrale thermique bois d'Inova à Nicopolis Brignoles. C'est l'occasion de revenir sur le sujet avec les nombreux billets que j'ai consacrés à la filière bois [lien]. Je mets l'événement en relation avec les déboisements effectués sur la DFCI du Bas Défens à Montauroux [photos ci-dessous sur ma page Facebook] et le prix d'achat indiqué de 7€/tonne. L'article cite aussi les chiffres suivants recueillis par Var Matin sur le site d'Inova: 180000t/an de bois dont 140000t/an de grumes et 40000t/an de déchets verts de classe A (*), alimentation de la chaudière 500t/j, 20t/heure, une température de chauffe de 1000°C. Électricité produite 168000MWh/an (la puissance est de 27MW), un investissement de 90M€ et 25 emplois. Que déduire de ces données quantitatives?
(*) Les déchets de bois sont classés en trois catégories:

Photos des travaux d'exploitants forestiers au Bas Defens de Montauroux sur la route de Saint Cézaire

Posté par Pierre Ratcliffe sur mercredi 30 mars 2016

Photos de ma viste au site d'Inova à Nicopolis le 29/3/2016

Posté par Pierre Ratcliffe sur mardi 29 mars 2016

168000MWh/an et 27MW; la centrale est appelée à fonctionner 168000/27 soit 6222h/an soit 71%. Pour produire 168000MWh/an avec un rendement thermique électricité seule de 37% il faut entrer 450000MWh; le bois à 45% d'humidité a un PCI de #2500MWh/tonne cela fait donc un besoin de bois de 180000t/an. Avec 25 emplois à 2200€/mois en moyenne et 52.4% de charges sociales, avec un prix d'achat de bois de 7€/tonne à 45% d'humidité, un investissement de 90M€ et un prix de vente d'électricité de 115€/MWh, cela donne une rentabilité de 10.57% ce qui n'est pas élevé. Mais il faut ajouter aux ventes la chaleur distribuée au réseau chaleur de Nicopolis si et lorsque le réseau sera effectif et les clients raccordés. En considérant un rendement de 78% pour un fonctionnement électricité plus la chaleur captée et vendue à 45€/MWh, j'arrive à un TRI de 14.32% J'ai construit ce modèle avec lequel on peut procéder aux calculs de sensibilité nécessaires [lien] (j'ai pris 6% de frais généraux et d'entretien annuels en % de l'investissement de 90M€)..

Les paramètres les plus sensibles sont le prix de vente de l'électricité et de la chaleur, le prix d'achat du bois, le coût du personnel et le rendement thermique global électricité plus chaleur. Un TRI de 14.32% est satisfaisant. Techniquement et économiquement ce projet est donc un bon projet. Mais la question principale est la suivante: le gisement pourra-t-il fournir 180000t de bois en 20 ans soit 3.6 millions de tonnes. Spécialiste de projets miniers, la connaissance des reserves exploitables conditionne la capacité du projet et sa durée de vie de 20 ans nécessaire pour amortir les investissements lourds. En économie minière, l'étude géologique est une composante cruciale pour l'étude de faisabilité bancaire d'un projet. Je sais que cette étude est difficile à faire. Il faut en effet estimer la ressource, où elle se trouve et une fois exploitée quelle sera le temps de sa régénération pour permettre d'exploiter la même quantité sans épuiser la ressource (depletion en anglais).

Var Matin écrit "180000t/an c'est moins de 20% de l'accroissement naturel de la biomasse de la forêt par an", ce que dit Inova, l'Inventaire Forestier National, le syndicat des propriétaires forestiers privés, et Fransylva. L'accroissement naturel est estimé par des méthodes scientifiques liant statistiques, mesures allométriques, échantillonnages et mesures sur le terrain (placettes)... On sait que la forêt Varoise, comme la forêt française, a augmenté par rapport à "avant" - pré révolution industrielle, 19è siècle, du fait de l'arrêt de son utilisation pour le chauffage et la cuisine.

Cet article suscite la réflexion: Le nouveau contrat d'objectifs de l'ONF garantit-il un développement durable de la forêt publique? La Cour des Comptes dans son rapport sur l'ONF en 2014 [lien] fait injonction à cette institution de couvrir ses coûts par ses recettes; de récolter et de vendre toujours plus de bois, dans les forêts domaniales ainsi que dans les forêts communales et celles des collectivités locales dont elles assurent la gestion.

La gestion de la forêt est un sujet très complexe au niveau mondial, en Europe et en France. Je me référe à cette étude de N.Decout "Production primaire, production utile : méthodes d'évaluation, indices de productivité" [lien] , à ce manuel de la FAO "Manuel de construction d'équations allométriques pour l'estimation du volume et de la biomasse des arbres". [lien]. Et aussi à l'inventaire forestier national et aux Disponibilités forestières pour l’énergie et les matériaux à l’horizon 2035. Le stock de biomasse est une chose; son accroissement annuel en est une autre. Comment utiliser la forêt pour les activités humaines sans la détruire? Entre éclaircissements pour la protection incendie, exploitation intelligente de la forêt, sylviculture pour la production commerciale de bois, je cherche à comprendre comment fournir 180000t/an de bois sans épuiser la ressource. Et si je considère aussi le projet de la centrale de Gardanne E.On (150MW) avec ses 880000t/an de bois, cela fait 1 million de tonnes de bois au total pour la région PACA, en plus des autres usages du bois énergie et ceux de l'usine de pâte à papier de Tarascon dont le besoin est de 1.2Mtpa de résineux pour une production de pâte à papier de 280000tpa (Fibre Excellence usine de pête à papier de Tarascon).
Suite...

Sources:

  1. La forêt française en danger?
  2. Centrale Inova Nicopolis Brignoles
  3. Inova Nicopolis Brignoles Google search
  4. Commission de régulation d'énergie CRE: appels d'offres biomasse.
  5. Réflexions sur l'exposition "La forêt du Var" à l'éco-musée du pays de Fayence.
  6. La forêt en France ministère de l'écologie
  7. Ademe: Intérêt de la filière bois
  8. Pouvoir calorifique du bois
  9. La forêt française en danger?
  10. Comment ça marche : la biomasse ?
  11. Position du président des exploitants forestiers privés du Var sur le projet Inova
  12. Réflexions sur l'exposition "La forêt du Var" à l'éco-musée du pays de Fayence.
  13. Définition des volumes Décomposition d’un arbre
  14. Production primaire, production utile : méthodes d'évaluation, indices de productivité
  15. Manuel de construction d'équations allométriques pour l'estimation du volume et de la biomasse des arbres
  16. IGN Inventaire forestier national
  17. FranSylva Forêt privée française
  18. Indicateurs de gestion durable des forêts françaises métropolitaines édition 2015
  19. Ademe-IGN-FCBA Disponibilités forestières pour l’énergie et les matériaux à l’horizon 2035 | Synthèse
  20. Ademe-IGN-FCBA Disponibilités forestières pour l’énergie et les matériaux à l’horizon 2035 | Rapport
  21. Ademe-IGN-FCBA Disponibilités forestières pour l’énergie et les matériaux à l’horizon 2035 | Annexes
  22. Face à la pénurie de bois, un papetier de Tarascon se tourne vers le Venezuela
  23. Fibre Excellence usine de pête à papier de Tarascon


Partager | Suivez moi sur twitter @pratclif

Mis en ligne le 01/08/2014 pratclif.com